L’édition de la correspondance d’Yves de Chartres

Parmi les corpus édités récemment sur TELMA, quelques ensembles documentaires n’ont peut-être pas suffisamment été portés à la connaissance du public scientifique. Ainsi l’édition des lettres d’Yves de Chartres. Geneviève Giordanengo a donc proposé, en 2018, une nouvelle édition et une traduction des 297 lettres conservées du canoniste évêque de Chartres, de 1090 à 1115. C’est la première fois que cet ensemble est réuni exhaustivement, prolongeant toutes les anciennes éditions incomplètes. Geneviève Giordanengo a fait le choix de collationner six manuscrits (sur la centaine de manuscrits conservés) pour des raisons d’efficacité, s’appuyant sur les études importantes déjà publiées sur la tradition manuscrite : peu de variantes distinguent ces traditions. Elle a identifié les sources ainsi que les personnages cités et a ajouté une traduction bien utile.

Le lecteur se rapportera donc à la très complète introduction avant de consulter l’édition. Celle-ci a été placée dans la série « chartes » de Telma, parce que la structure documentaire des lettres correspond particulièrement bien à la structure des données contenues dans cette collection.  Un module de recherche simple et un autre de recherche avancée (ainsi qu’une indexation typologique) permettent de fouiller cette série de lettres où se retrouvent pêle-mêle Urbain II, Philippe Auguste, Louis VI, Mathilde d’Angleterre, Hugues de Die, Foulques de Beauvais, Anselme de Cantorbery, Geoffroy de Vendôme, Lambert de Guines, Lisiard de Crépy, Pons de Cluny…

TELMA: seize ans plus tard

TELMA, plate-forme d’édition critique électronique de sources anciennes (antiques, médiévales et modernes) pilotée par l’IRHT, est née en 2005, d’une collaboration entre l’IRHT et l’EnC. C’est un des plus anciens et des plus pérennes espace d’édition en ligne de sources anciennes, qui a su s’adapter et se renouveler au cours de ces deux décennies. A côté des grands entrepôts comme CEMA, destinés à un usage spécifique (datamining, enquêtes lexicographiques…), TELMA se veut un lieu de publication particulier, à la granularité d’édition « à géométrie variable », adapté à chaque corpus, qui garde son identité propre et ses spécificités, en conformité avec les demandes et spécifications de ses éditeurs.

Associée de près au consortium Cosme et à sa tutelle la TGIR Huma-Num, adoptant les principes FAIR, TELMA a été restructurée en plusieurs « collections »: les instruments de recherche (outils et répertoires), les sources diplomatiques et les corpus narratifs et liturgiques (textes): s’y retrouvent tous les corpus déjà publiés.

Désormais, une interface de consultation et de présentation des corpus est accessible sur ce carnet Hypotheses dédié. C’est ici que seront présentés les anciens et les nouveaux corpus, les innovations technologiques et techniques, les projets et les mises à niveau de la plateforme. C’est ici aussi que sera rendue visible l’administration scientifique et technique de la plateforme, de manière transparente. Dans les prochains jours et semaines, seront présentés ici de nouveaux corpus publiés, à côté des corpus en refonte ou en évolution.